Souvenir d’été, harcelement sexuel (PICS)

Hier soir le soleil était deja tombé quand nous sommes arrivé ? la maison.

Au parking, en descendant de la voiture climatisée, le beton soufflait une affreuse chaleur qu’il avait absorbé tout au long de la journée. Ni un brindille ni une feuille ne bougait, aucun bruit… On aurait dit que meme le silence dormait. La lanterne disperçait avec peine une lumi?re troublée par la chaleur. Toutes les fenetres du HLM ? dix étages étaient grand ouvertes desireuses d’un souffle miraculeux qui rafraichirait l’air de la nuit chaude. Des miracles, cet été, ne nous arrivront pas.

Ma femme et moi, ayant fait quelques pas vers la porte d’entrée de plus en plus fort, lors que d’une des fenetres un soupir de plaisir se fit entendre se transformant en un gémissement desireux puis ? la fin un long rire s’eleva du parking jusqu ? la ville puis il s’atténua dans le silence des bras de la nuit.

Sans un mouvement, on attendait simplement devant la porte pour eviter que le bruit de nos pas dérange ceux qui s’occupaient ? se donner du plaisirs. Cet acte et tous ces sentiments si puissants nous inspirent nos aventures d’auparavant o? nous pouvions rivaliser avec autant d’enthousiasme et de plaisir.

Faire l’amour! – il n’y a pas meilleur!

Ce soir je pense que la forte chaleur émanant du beton et ces sons nous insiteront de nouveau peut etre ?…

El Lobo – A farkas (Pécs, Pics) & Myrtille és barátai (Szombathely, Párizs, Bordeaux, Zürich)

cclogo

A magyarázat:
Virtuális védnökség: a szerelmi sóhajt vállalom!

Myrtille plusz:

boomp3.com

Paris

“Souvenir d’été, harcelement sexuel (PICS)” bejegyzéshez 5 hozzászólás

  1. Természetesen:))

    a szöveg amúgy bejárt honosítás végett egy Szombathely-Párizs- Bordeaux -Zürich – Szombathely kört, hogy a helyi szerelmesek hozzátehessék értelmezéseiket:)

  2. Kaptam egy “névtelen változatot”, s hogy senki munkája ne vesszék kárba, közzéteszem a francia “b” változatát is.
    A franciául olvasók igazán pazar helyzetbe kerültek: kettőből választhatják ki a mélyebb és messzebbre zengő sóhajt 🙂
    A fordítást pedig köszönöm!
    ***

    Souvenir d?été, harcelement sexuel (PICS)

    Hier soir, le soleil était déj? tombé quand nous sommes arrivés ? la maison.

    Au parking, en descendant de la voiture climatisée, le beton soufflait une affreuse chaleur qu?il avait absorbé tout au long de la journée. Ni un brindille, ni une feuille ne bougeait, aucun bruit? On aurait dit que m?me le silence dormait. La lanterne disperçait avec peine une lumi?re troublée par la chaleur. Toutes les fen?tres du HLM ? dix étages étaient grand ouvertes, désireuses d?un souffle miraculeux qui rafraîchirait l?air ardent des nuits chaudes. Des miracles, cet été, ne nous arriveront pas.

    Ma femme et moi faisions quelques pas vers la porte d?entrée, lorsque d?une des fen?tres, un soupir de plaisir se fit entendre de plus en plus fort se transformant en un gémissement désireux et ? la fin un long rire s?éleva du parking jusqu ? la ville, puis il s?atténua dans le silence au creux des bras de la nuit.

    Sans un mouvement, on attendait simplement devant la porte pour éviter que le bruit de nos pas dérange ceux qui s?occupaient ? se donner du plaisir. Cet acte et tous ces sentiments si puissants nous inspirent nos aventures d?auparavant o? nous pouvions rivaliser avec tant d?enthousiasme et de plaisir.

    Faire l?amour! ? il n?y a pas de meilleur!

    Ce soir, je pense que la chaleur forte émanante du beton et ces sons nous insiteront de nouveau peut-?tre ??

Szólj hozzá!